treille-3

On la devine plusieurs fois centenaire à l’épaisseur de ses hauts murs de pierre, et la variété des carreaux au sol retracent son histoire au gré des séparations et recompositions du bâtiment. On la soupçonnerait presque d’avoir fait partie de l’enceinte du village, bien que seul le nom de la rue pourrait en attester – bàrri signifiant “rempart” en provençal.

De l’ancienne ferme familiale subsiste le bâtiment d’habitation principal sur trois étages, ce qui en fait l’une des plus hautes maisons du village. Rien n’y est droit ni carré, mais c’est ce qui fait le charme des vieilles maisons d’ici, avec cette capacité à conserver à l’intérieur une fraîcheur bienfaitrice aux heures les plus chaudes.

Pour vous restaurer, outre le pique-nique au jardin et la table d’hôte, vous pouvez compter sur quelques bonnes adresses aux alentours que nous ne manquerons pas de vous faire partager.